PCS Recherche en Culture Ornementale

Organisation

La création du PCS Recherche en Culture Ornementale en octobre 1988 a marqué une nouvelle ère dans l’histoire de la culture des plantes ornementales en Belgique. PCS regroupait les Jardins d’Essais pour la Floriculture, la Pépinière et les Fleurs à Couper et la Station Expérimentale pour l’Horticulture BVO, tous des associations sans but lucratif. A partir du 1 janvier 2005, les activités des différentes unités sont regroupées en une seule personnalité civile : PCS Recherche en Culture Ornementale est situé à Destelbergen, au centre de la région de la culture ornementale, ce qui renforce sa fonction de centre de recherche et d’information pour l’horticulture ornementale.

Politique

Le secteur professionnel et les services de conseil sont vivement impliqués dans le fonctionnement du centre, ce qui garantit une interaction optimale entre recherche, information et pratique.
Chaque année, les programmes d’ expérimentation pratique sont élaborés en comités techniques, composés principalement de cultivateurs, mais également de chercheurs et consultants. Les problèmes actuels sont introduits par l’intermédiaire des groupes de travail. Pour les nouveaux programmes de recherche scientifique, les propositions et activités des groupes de travail sont également prises en compte, mais ce sont principalement les chercheurs qui décident de la structure exacte de la recherche.

Activités

PCS Recherche en Culture Ornementale dispose de l’expertise et des facilités nécessaires pour réaliser d’une part de la recherche scientifique appliquée et d’autre part de la recherche plus pratique. Dans les deux cas, la recherche est faite de façon thématique.
D’importants thèmes de recherche sont l’amélioration des techniques de culture, la régulation de la croissance et de la floraison, l’ économie d’ énergie, la qualité et la durée de conservation des plantes ornementaux ainsi que la recherche d’utilité pratique. La protection environnementale occupe une place primordiale au sein des projets. Cette priorité inclut notamment des tests dans des systèmes de culture fermés desquels l’eau et les fertilisants sont recyclés, de telle sorte que rien ne peut pénétrer dans le sous-sol. La minimisation de l’usage de produits chimiques constitue également un point central du projet de la protection des plantes, dont un des plus importants aspects est le contrôle intégré. En rapport avec cela, le PCS a mis au point un système d’observation et d’avertissement pour les parasites et les maladies dans la pépinière et a également développé un programme pour la lutte orientée dans les cultures en serres.
Au PCS, un engagement est pris afin d’organiser des activités d’information et d’éducation : le transfert de tout le savoir se fait principalement par la publication dans des journaux spécialisés, mais également par l’organisation de journées d’étude, de conférences, de visites, etc.


Financement

Les coûts de fonctionnement du centre sont financés conjointement par les autorités et l’industrie. Les contributions les plus importantes sont celles du Ministère de la Communauté Flamande, du VLAIO, de la Province de Flandre Orientale, du Boerenbond Belge, de l'AVBS (Fédération des Horticulteurs et Arboriculteurs Belges), de KBC Banque & Assurance et des contributions volontaires d’horticulteurs.

De plus amples informations

Schaessestraat 18
B-9070 Destelbergen
T: +32 (0)9 353 94 94
F: +32 (0)9 353 94 95
E: info@pcsierteelt.be
W: www.pcsierteelt.be